SEGP

Système d'Exploitation et Gestion de Parc

Raid One

Et non pas Rogue One... Bref, j'ai tenté de l'humour, ce fut un echec. On a donc, pour le moment, deux serveurs et un client.

  • Serveur_1
  • Serveur_2
  • Client

Tout d'abord, on va installer le paquet qui va nous permettre de faire le RAID :

apt-get install mdadm

On va maintenant créer un "volume" nommé "/dev/md0" et y mettre les deux disques "/dev/sdb" et "/dev/sdc" grâce à la commande :

mdadm --create /dev/md0 --level=1 --raid-devices=2 /dev/sdb /dev/sdc

Puis, on vérifie la création de notre volume /dev/md0

mdadm -D /dev/md0

On va lui ajouter un disque "spare" qui viendra remplacer un éventuel disque qui tomberait en défaillance...

mdadm --manage /dev/md0 --add /dev/sdd

Puis, on RE-vérifie...

mdadm -D /dev/md0

Remplacement RAID à chaud

On va maintenant simuler une défaillance d'un disque physique faisant partie du volume /dev/md0 et se nommant /dev/sdc. Pour cela :

mdadm --fail /dev/md0 /dev/sdc

Une fois la simulation commencée, on va guetter toutes les étapes de reconstruction en faisant plusieurs fois rapidement l'une des deux commandes suivante :

mdadm --detail /dev/md0
watch -n 1 'cat /proc/mdstat'

Maintenant, nous allons remplacer le disque défaillant par un tout beau tout neuf ! (C'est toujours dans la simulation, hein :)

mdadm --manage --remove /dev/md0 /dev/sdc
mdadm --manage --add /dev/md0 /dev/sdc

Puis, on vérifie, encore et toujours :

mdadm -D /dev/md0

Il n'y a plus qu'à confirmer la configuration du RAID ONE et de la rendre définitive :

mdadm --detail --scan >> /etc/mdadm/mdadm.conf

Mise en place : LVM

Maintenant, on va créer un volume physique avec le gestionnaire de volume LVM :

pvcreate /dev/md0

On va aussi créer un groupe de volumes :

vgcreate groupevol /dev/md0

Puis, deux volumes logiques que l'on va mettre dans le groupe qu'on vient de créer :

lvcreate -n vol1 -L 256M groupevol
lvcreate -n vol2 -L 256M groupevol

Ces deux espaces sont créés mais "non alloués", on va donc désigner un système de fichiers (ici, ext4) pour leur permettre de fonctionner :

mkfs -t ext4 /dev/groupevol/vol1
mkfs -t ext4 /dev/groupevol/vol2

Puis, on a plus qu'à monter les volumes :

mount /dev/groupevol/vol1 /mnt/lv1
mount /dev/groupevol/vol1 /mnt/lv2

Intéragir à chaud avec la LVM

En cours d'écriture...